Comment acheter un bien immobilier pour un jeune actif ?

Réaliser un projet immobilier… Devenir propriétaire… Un rêve de bon nombre de jeunes actifs souhaitant accéder à la propriété et se construire un avenir pour eux et pour leur famille. Comment acheter un bien immobilier, lorsqu’on est un jeune actif ?

Le Prêt à l’Accession Sociale (P.A.S)

Les primo-accédants disposant de revenus en-dessous d’un plafond défini par zone géographique peuvent prétendre à l’accession sociale comme le stipule Logirem Accession.

Il s’agit d’un système dans lequel l’Etat et les collectivités participent au financement du bien, de manière à permettre aux ménages les plus modestes – dont de nombreux jeunes actifs, notamment – de devenir propriétaires de leur logement.

En outre, le prêt à l’accession sociale donne droit à l’APL. Par ailleurs, les frais de dossier bénéficient également d’un plafonnement, permettant au montage du prêt bancaire de devenir plus intéressant et bien moins onéreux qu’un prêt classique.

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Les intérêts du PTZ sont à la charge de l’Etat. Il s’agit d’un prêt réservé aux primo-accédants qui n’ont pas eu recours à un emprunt bancaire au cours des deux années passées.

Les ressources, dans le cadre d’un PTZ, sont plafonnées et les biens immobiliers concernés sont les constructions neuves ou encore les biens anciens nécessitant des travaux dans la mesure où ces derniers atteignent 25% du coût total de l’opération au minimum.

Le financement peut également concerner un ancien HLM vendu par le bailleur à son occupant.

Le Prêt Action Logement

Anciennement appelé « Prêt employeur », il concerne les personnes travaillant dans une entreprise de moins de 10 salariés. Le choix de l’enveloppe budgétaire à allouer dépendant de l’employeur, ce dernier est le seul à en décider les critères d’attribution.

Pour attribuer un prêt action logement à un jeune actif, l’employeur doit donc disposer d’un montant suffisant dans son enveloppe. L’avantage du prêt action logement est le taux particulièrement bas (de l’ordre de 1,5%) du prêt qui s’inscrit en complément d’un autre prêt.

Bénéficier d’un PEL de ses parents

En vue d’acquérir un premier logement, la constitution d’un PEL (Plan Epargne Logement) est une excellente idée. Néanmoins, les PEL ne sont plus rémunérés de manière aussi attractive que dans le passé.

Il faut savoir tout de même que les PEL sont transférables d’un membre de la famille à un autre et qu’il est donc tout à fait possible pour un parent, un grand-parent ou encore un frère ou une sœur de faire bénéficier de son PEL à un membre de sa famille – sous réserve que ce dernier n’a pas lui-même souscrit un PEL au cours des trois dernières années – lui permettant ainsi de tirer parti du capital versé au même titre que les intérêts ainsi que la prime versée par l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *